Concepts

 

Comment définir le Coaching ?

Le coaching est une pratique millénaire fondée sur des principes simples, autour de l’écoute active, de l’art du questionnement, de la reformulation, du feedback, de la prise de conscience (insight) et de la qualité de confiance, de respect et d’autonomie dans la relation de coaching.
Pour la Fédération francophone de coaching,(FFC), “le coaching repose sur une alliance conçue pour accompagner une personne ou un groupe vers son meilleur niveau de réussite et d’épanouissement”.

Le coach facilite l’apprentissage par l’expérience pour acquérir des savoir-faire et travaille avec des forces émergentes humaines ou organisationnelles pour capter une nouvelle énergie, du sens, dessiner des visions et des plans neufs et générer les résultats désirés. C’est une personne formée et dévouée à guider les autres vers davantage de compétences, d’engagements et de confiance en eux.

Pour l’International Coach Federation (ICF), le coaching est un accompagnement professionnel, dont les bénéficiaires produisent des résultats significatifs dans leur vie, leur carrière, leurs projets ou leurs entreprises.

A travers le processus de coaching, les clients approfondissent leurs apprentissages, augmentent le niveau de leur performance et améliorent leur qualité de vie.

Le client choisit le thème qu’il souhaite travailler à chaque session. Le coach contribue, par son écoute active, ses observations et ses questions.
Cette interaction crée de la clarté et rend le client actif. Le coaching accélère la progression du client, en lui fournissant des éclaircissements et en faisant émerger la prise de conscience de ses choix.

Conduire un processus de coaching implique de se concentrer là où se trouvent les clients et dans les capacités qu’ils ont à leur disposition pour arriver là où ils veulent se trouver dans le futur.

Les coachs membres de l’International Coach Federation (ICF) reconnaissent que les résultats sont le fruit des intentions de leurs clients, de leurs choix, de leurs actions, avec le support du coach tout au long du processus de coaching.

L’International Coach Federation (ICF) a défini 11 compétences fondamentales pour le coach ICF:

1° – Respecter les directives éthiques et les normes professionnelles.
2° – Etablir le contrat de coaching et se mettre d’accord sur le processus et la relation de coaching.
3° – Conquérir la confiance et la proximité du client.
4° – Créer une relation spontanée par une communication ouverte, souple et rassurante.
5° – Ecouter avec attention les dits comme les non-dits et favoriser l’expression personnelle du client.
6° – Poser des questions pertinentes permettant de révéler les informations nécessaires.
7° – Pratiquer une communication directer et indirecte.
8° – Intégrer et évaluer les sources multiples d’informations et présenter des suggestions qui aident le client.
9° – Co-créer des opportunités d’apprentissage continu afin d’entreprendre de nouvelles actions et générer de nouveaux résultats.
10° – Planifier et établir des objectifs.
11° – Centrer son attention sur ce qui est important pour le client et le laisser assumer la responsabilité de ses actions.

Comment définir le Coaching psycho-organique?

Le coaching psycho-organique est une approche nouvelle et originale qui intègre la maitrise des 11 compétences ICF, définies ci-dessus, et  l’acquisition de connaissances, de postures et de pratiques issues des Sciences Humaines, parmi lesquelles la psychanalyse (fondée par Sigmund Freud), l’analyse transactionnelle (fondée par Eric Berne), l’analyse systémique (fondée par Paul Watzlawick et Gregory Bateson), l’analyse psycho-organique (fondée par Paul Boyesen) et l’analyse morfo-gestuelle (fondée par Jean-Pierre Veyrat).

L’une des principales convictions du coach psycho-organique est que le coaching est avant tout une approche humaine pour résoudre une diificulté humaine.

Tout au long du processus, le coach psycho-organique propose donc à son client d’étudier, en toute sécurité, ses propres fonctionnements psychiques et organiques, afin de conscientiser ses éventuelles croyances limitantes et ses comportements destructeurs et/ou répétitifs et de prendre les décisions qui satisferont au mieux ses besoins essentiels et l’atteinte de ses objectifs.

Dans sa pratique, le coach psycho-organique développe une posture empathique, neutre et absente de jugements, maniant la relation transférentielle, estimulant les resssources psychiques et organiques de son client, à travers la pratique de la maieutique, lui permettant ainsi d’acquérir une meilleure connaissance de soi, de renforcer son identité et développer ses capacités, entre autres, de décision, d’action, de communication et de relationnement plus adulte, plus assertif et plus responsable.

Parmi les concepts, postures et pratiques majeures orientant le travail du coach psycho-organique, citons :